Ma Dégustologie

Un mot-maison dont les racines plongent très profond dans l’histoire de l’homme.
Le  « goût » vient du latin « gustus », « action d’éprouver, de goûter, d’apprécier ». Son sens renvoie à la fois aux saveurs et aux arômes.
« Déguster » vient du latin « degustare, ».  « Degusto », en est la première personne de l’indicatif.
Enfin, « logie » vient du grec « logos », « parole, discours, raison, relation ».
Le terme « Dégustologie » scelle ainsi ma détermination, celle de Corinne Ben Soussan, à favoriser l’éveil sensoriel et gustatif de chacun.

Ma dégustologie présente quatre aspects: la culture du goût, l’éveil sensoriel, la mémoire du goût, et la pratique culinaire.

La culture du goût:

Les personnes  ne se contentent plus de se « remplir « en se laissant guider par ses habitudes, elles prêtent une attention soutenue à ses ressentis et prennent conscience de l’extraordinaire acuité de ses sens. Au fur et à mesure elles apprennent à déguster, elles découvrent  ou redécouvrent des saveurs et portent une attention particulière à ce qu’elles mangent. Elles sont progressivement gagnées par la curiosité : d’où vient cet aliment ? comment est-il préparé ? pourquoi a-t-il ce goût ? Les personnes affinent aussi leur sens critique: elles apprennent à vivre des choix alimentaires plus avertis, en faisant davantage confiance à leur jugement et en décryptant les informations données sur les produits.

L’éveil Sensoriel:

L’éveil sensoriel amène à une découverte de soi et à la verbalisation des ressentis, l’apprentissage au goût est  une aventure personnelle qui laisse à coup sûr une trace durable dans le vécu de l’individu et contribue à améliorer sa qualité de vie. Ainsi, il ne s’agit plus de se « remplir « mais de se nourrir et de déguster chaque saveur, chaque couleur, chaque texture, de re découvrir le goût autour de mets cuisinés, ou tout simplement,  un assaisonnement choisi ; qui révèle les capacités aromatiques, de l’aliment.

La mémoire du goût:

Parce que le goût se cultive et évolue tout au long de la vie, (bibliothèque) il est important de favoriser la (co) naissance sensorielle et gustative des enfants. Les bonnes habitudes alimentaires se prennent durant l’enfance, les parents, la famille au sens large, et les lieux où les enfants évoluent ont pour mission de guider les enfants,  vers une pédagogie visant à diversifier, d’abord vers une sensorialité, et quand les sens sont éveillés, vers une alimentation diversifiée de qualité, vivante et nutritive, avec une dimension de couleurs, saveurs et de textures. C’est une magnifique opportunité de travailler sur les sensations, le langage, l’autonomie, l’émotion et la critique.

La pratique Culinaire:

Mon Ethique,  est en lien avec ma philosophie de vie, je mets en pratique,  une attitude de bon sens, acheter et cuisiner des produits locavores, en lien avec la saisonnalité. Ma cuisine dépend des marchés locaux, que je choisi avec label ou pas, ce qui m’importe c’est son Ethique.  Cela a du sens dans une économie comme celle qui se fait en majorité aujourd’hui à savoir la mondialisation ( CETA et TAFTA) qui apporte une forme de pauvreté des ressources de la Terre et des Humains. Mes matières premières sont majoritairement Locavores et quand je choisi une huile d’Italie, ou d’ailleurs, je l’achète quand je peux en direct ou chez un commerçant qui connait son métier, ici à Marseille. Pour les matières premières sèches, quand elles sont pas locavores, je les achète chez EPICES, scop Marseillaise.  Mon identité Culinaire est empreinte de toutes mes recherches dans le domaine Alimentaire et Sensoriel,  et ce depuis plus de 20 ans. Mon travail en cuisine est d’harmoniser, Saveurs, Couleurs, Matières, Textures afin de contribuer à l’éveil Sensoriel et Gustatif  de chacun.