Nettoyer, avec la nature….

Pour nettoyer mes outils de cuissons, je créé ma crème de nettoyage, avec des matières premières naturelles, ainsi je fabrique, lorsque j’en ai besoin.Une crème nature, et 100% biodégradable, la bonne dose, pour mon besoin, pas de stock inutile et pas de pollution pour la Nature…..Elle nettoie, fours, marmites, poêles, casseroles inox, ……, le nettoyage est aisé, pas besoin de mettre des gants, de se boucher le nez, de s’arrêter de respirer, d’être dérangé par les odeurs des produits chimiques, irritants, et qui puent……, cela n’est pas obligatoire, de choisir la chimie pour nettoyer son intérieur, ses outils de travail, etc etc……,

En « cuisinant » mes produits d’entretien, je me sens être en accord avec la Nature, j’économise  beaucoup, je prends soin de la planète, j’apprends à mes enfants, que c’est possible, et je partage afin de d’éveiller l’envie chez les autres……Et vous ? Cela vous tente d’essayer?

Le premier produit de ménage, que j’ai fabriqué c’est la lessive pour le linge, et j’en suis ravie, plus de parfums chimiques, les vêtements après une journée ne développe pas les mêmes odeurs, alors que j’achetais déjà depuis plus de 15 ans de la lessive au détail en bio, mais ce parfum, donnait à la fin de la journée avec la transpiration une odeur, nauséabonde, avec la lessive maison, les odeurs se dégradent différemment, et je peux mettre facilement 2 fois la même robe, alors qu’avec les lessives du commerce, je ne pouvais pas….., Puis après j’ai fabriqué le liquide vaisselle, un jeu d’enfant, puis le dentifrice, et puis cela ne s’arrête plus puisque c’est facile, cela coûte pas cher à fabriquer, et cela produit de la joie, et la Nature est heureuse …..Alors je suis heureuse ……

Quelques photos de la crème pour nettoyer le four, et cette crème fait fondre les graisses facilement ……

22894184_1562166253843277_1139806950635677644_n

23032491_1562166260509943_6766113264978326090_n22852094_1562166263843276_4391405036043538731_n22852073_1562166343843268_6367536044877620076_n22885842_1562166383843264_1893776736320902944_n22894221_1562166377176598_6510282536338861113_n22886074_1562166440509925_5996965660755900493_n

Lunch à la Fabulerie…..

Vendredi 27 octobre, un lunch aux couleurs végétales locavores et biologiques, pour accompagner une formation d’élus de l’agence ATD 13, un magnifique moment, un lieu inspirant, une équipe fantastique.

Les personnes ont beaucoup aimés, ma prestation de service en Dégustologie, un éveil sensoriel complet, la Fabulerie possède une cuisine,  les parfums de la cuisine ont donné le ton du Lunch,  les questions fusaient,  une ambiance chaleureuse, tant par les saveurs que la composition de la formation et de l’Equipe de la Fabulerie, un moment joyeux et bienveillant, merci à toutes et tous, quelques photos de ce moment en couleurs ……..

Un lunch chez vous ?

Contact: Corinne Ben Soussan Cheffe Dégustologue : corinneladegustologie@gmail.com pour un devis.

Le site de  La fabulerie

Le pain,

Faire son pain, avec ses mains, quelle sensation agréable, de toucher, les matières farine, eau ,sel, levain ou levure, et une transformation délicate, contrairement aux idées reçues, une pâte à pain se pétrit pas très longtemps, il y a une phase à obtenir et à laisser poser pour qu’elle lève doucement ……,

Aujourd’hui c’est un pain noir au charbon végétal, pour en faire des burgers originaux, pour un apéro mix, dans un concept store art et objets uniques de créateurs.

Le POC Marseille.

20292634_1471737766219460_8401112320357375574_n20294224_1471711716222065_4560301408422130790_n20246335_1471585926234644_9004244468185561227_nDSC03044DSC03023

 

 

Un souvenir, toujours d’actualité…..

Je ressors ces articles tellement d’actualité, la dégustologie, étant une création originale, j’ai pris le temps de lui trouver tous les axes en lien avec mes compétences/talents  aujourd’hui, après presque 10 années,  passées sur le terrain et en cuisine, en coaching,  ses voies sont :

  1. L’accompagnement et les ateliers, la formation  cuisine sensorielle (le coaching) particuliers et professionnels des métiers de bouche.
  2. Un art aux pleins sens du terme, avec ce (nez) dégustologue, cette merveilleuse capacité de créer infiniment  selon mon palais, mon nez, ma mémoire ( le travail d’une vie)
  3. La diversification Sensorielle, approche imaginée par Corinne Ben Soussan,  pour les bébés à partir de 6 mois, avec des conférences et rencontres autour de ses questions importantes pour le goût des bébés , des enfants et des adultes en devenir…..
  4. En 10 années de travail intense, je peux dire que le goût ( des aliments) est devenu mon outil de travail, grâce à mes compétences/talents, je peux aujourd’hui aborder, cette fonction de « spécialiste » du goût, des saveurs,des accords mets et boissons de qualités. Sur le terrain ,  des articles,  des animations, et manifestations hédonistes et épicuriennes, ainsi que des performances de cuisine sensorielle.

 

10806438_1505097629763721_697568205896458377_n
Article de Juin 2012 
10665846_1548318788774938_590879881330458978_n
Article de mai 2011, Marseille Hebdo

Contact : corinneladegustologie(at)gmail.com

L’abricot….

Cette cueillette urbaine, une idée, des créations, composer ….., En dégustologie, il y a pas de frontières, une douceur apporte une note précise sur un légume, une céréale, une légumineuse, sur toute la famille du végétal, ils sont amis, et s’accordent, quand nous connaissons leurs capacités organoleptiques, et aromatiques,  le voyage, commence dés la création et il se poursuit dans la composition et la dégustation……,

Délicieux voyage Sensoriel ……

DSC02459DSC02461DSC02462DSC02463DSC02464

 

Récit de voyage …

Le récit de voyage de Marie Christine.

« Une palette de couleurs bien sages, rangées par petites touches de matières, de textures… Promesses de sensations, d’arômes, de saveurs encore réservées, menues cachotières.
Car il faut assister à l’avènement d’une des assiettes sensorielles, gustatives, toujours unique, de Corinne pour prétendre aborder cet art si énigmatique et envoûtant qu’est le sien.
Aux antipodes du-dit « culinaire ».
Il faut observer la concentration de Corinne lorsqu’elle réunit ses complices, suivre la minutie et l’agilité de ses doigts, leur dialogue enlevé avec les instruments à trancher, découper, émincer, piler, pulvériser, pour se convaincre d’oser…
Il faut saisir au vol la vision des figures inattendues, des nuances subtiles au profil délicat et fugace, le flamboiement des couleurs qu’offre le geste sûr, juste, de Corinne dès qu’elle s’empare d’un des éléments de sa future composition pour admettre combien cette vision cogne au regard puis aux narines, les sidère. Le palais piaffe.
Il faut suivre la démarche de Corinne pour mesurer, de ces racines modestes, de ces légumes, fruits, agrumes et autres familiers de nos tables, la valeur des trésors qui se cachent sous ces gangues sans fards.
Au fil de la manoeuvre, Corinne loue ses partenaires. En tête de parade, les stars d’aujourd’hui, les betteraves, la Crapaudine et la Chiogga, les carottes, la violette, la noire, la rouge, le chou rouge, l’endive rouge…
Sur la composition de l’assiette elle-même hors les ci-dessus, au centre, une cuillerée de lentilles tiède, auréolée d’une cuillerée de combawa lacto fermenté, d’une autre de carotte orange de Chantenay, d’un quartier de pamplemousse rose, le tout saupoudré de raifort en poussière, de betterave en poussière, de cacao épicé, de sel rose et de mystère dont celui de ses « terres » parfumées.
Comprenez que je l’entame avec précautions, cette assiette!
Par petites bouchées, sans mélange, que je dois prendre le temps de mâcher, me recommande Corinne.
Et je découvre vite pourquoi. Je ne la mange pas, je ne m’en nourris pas, je ne la déguste même plus. Je viens d’embarquer pour un voyage… en moi.
Chaque mastication me pousse plus loin, au large de rivages [re]connus… en moi mais en terre étrangère. Je me sens soudain heureuse, excitée de tant d’inépuisables ignorances à explorer encore, de tant à vivre d’explosions de parfums, de saveurs, de sensations plurielles, indescriptibles mais si précises, si distinctes!
Toutes ces sensations sont celles que Corinne a choisies pour elle et moi durant sa préparation. Celles que nous partageons à présent, à fond dans l’instant, mais à part.
Quoi de plus normal : comme toute oeuvre d’art, le dialogue qu’elle entame avec vous, si vous l’écoutez bien sûr, n’a jamais rien à voir avec celui qu’elle offrira à l’attention, l’appropriation, d’autrui!
Ces sensations si intimes et qui me remuent tant que j’aimerais, là, n’en jamais revenir, sont les miennes en propre.
Mon hôte, à mes côtés, découvre, éprouve les siennes, s’en épate et même s’en surprend encore. J’en suis soufflée! »
Me voici simplement en Dégustologie.
Merci, l’artiste. Merci, Corinne Ben Soussan.

Joyeuse Année 2017

Je nous souhaite à Toutes et Tous, en cette année 2017,

Une année savoureuse et délicieuse, avec des belles matières premières venant de plus en plus de terres propres, pour continuer à vivre plus sereinement avec des belles couleurs à manger, que le goût soit au centre de la vie afin d’être exigeant pour nos palais et que la vie soit douce et saupoudrée d’Amour et de Paix ….

Couleur Café

Un après midi à la Friche de la belle de mai, à l’occasion de l’exposition café in  du Mucem, qui à débuté de 26 octobre 2016,  Pierre Gagnaire aux fourneaux, avec des créations culinaires au café.

Des magnifiques dessins  de Philippe Geluck le papa du Chat.

Des textes sur le café lus par Jean Pierre Daroussin, dans une ambiance chaleureuse et parfumée.

Avec une personnalité très intéressante, Mr Francisco Van Der Hoff 

Fondateur du label Fairtrade/Max Havelaar, qui nous a raconté comment il a fondé le label café Equitable.

dsc08278
Corinne Ben Soussan

C’était agréable d’entendre parler de saveurs, capacités aromatiques, goûts, et que le buveur de café apprécie aujourd’hui un vrai bon café, avec du vrai café torréfié dans les règles de l’art.

Pour cela je vous conseille d’aller chez un torréfacteur d’acheter plusieurs origines de cafés et de créer votre assemblage,  où bien de demander à votre torréfacteur de vous proposer un assemblage comme vous l’aimez, j’ai une amie torréfactrice à Digne les bains si vous habitez dans le coin elle saura vous conseiller, allez y de ma part elle se nomme Corinne et elle est 12 rue de l’Hubac, dans la vieille ville.

La mouture est aussi importante, pour le type de cafetière, et pour que les arômes soient révélés  avec justesse. L’idéal étant de moudre votre café en grains juste avant de le déguster ….

Un café se déguste ;  il y a 2 grandes familles, les Robusta, Les Arabica. Les principales régions productrices de café sont l’Amérique du Sud (avec notamment le Brésil et la Colombie), le Viêt Nam, le Kenya, la Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Réunion, le Cameroun et d’autres encore …..

Les machines à Cafés que je conseille ce sont les Machines Jura Café, quand on aime le coté machine c’est vraiment exceptionnel….

Elles ont un coût, c’est vrai,  mais il faut réaliser que la machine à capsules en aluminium qui est quand même hyper néfaste pour la santé humaine et environnementale coûte 66 euros le kilos, alors faites vos comptes !

Sinon une bonne cafetière qui va sur la gazinière,  ou l’induction avec un vrai café, et un moulin à café.

Et déguster un café au Café, lieu où l’on déguste où nous rencontrons les autres, à Marseille si vous avez une adresse, où l’on déguste un vrai café fait dans les règles de l’art, je veux bien …..

Acheter quand vous le pouvez un café Equitable, histoire que les gens qui le produisent gagnent de quoi manger et puissent à leurs tours déguster leurs productions de cafés. 

Un truc à savoir:

  • le café serré est  moins chargé en caféine
  • le café long voir jus de chaussette, est chargé en caféine

Quand j’avais mon restaurant, j’avais choisi un torréfacteur, j’avais demandé plusieurs origines et le torréfacteur à fait son travail de professionnel, avec une vraie machine et un moulin fresh, le café est moulu juste sur l’instant, et là les saveurs c’est exceptionnel. 

Quelques photos de ce moment aux parfums suaves du café. 

Et vous, où avez vous bu votre meilleur café ?

Bonne dégustation.