Lunch à la Fabulerie…..

Vendredi 27 octobre, un lunch aux couleurs végétales locavores et biologiques, pour accompagner une formation d’élus de l’agence ATD 13, un magnifique moment, un lieu inspirant, une équipe fantastique.

Les personnes ont beaucoup aimés, ma prestation de service en Dégustologie, un éveil sensoriel complet, la Fabulerie possède une cuisine,  les parfums de la cuisine ont donné le ton du Lunch,  les questions fusaient,  une ambiance chaleureuse, tant par les saveurs que la composition de la formation et de l’Equipe de la Fabulerie, un moment joyeux et bienveillant, merci à toutes et tous, quelques photos de ce moment en couleurs ……..

Un lunch chez vous ?

Contact: Corinne Ben Soussan Cheffe Dégustologue : corinneladegustologie@gmail.com pour un devis.

Le site de  La fabulerie

Création Sensorielle

Aujourd’hui, journée créative et Sensorielle, vous avez certainement lu l’onglet Epicerie Sensorielle ? Je crée, tout ce dont j’ai besoin pour ma cuisine, mes poudres parfumées pour donner des notes subtiles à mes sauces, jus, mon grain de Sel, des textures pour imaginer un plat avec toutes les contraintes que je me fixe, pour que la dégustation d’un plat avec son goût et ses textures et matières soit en harmonie et équilibré en bouche, ……

L’épicerie Sensorielle  est ma marque, pas encore une Epicerie boutique, un jour surement, à ce jour, je fabrique tout et de façon artisanale, à Marseille.

Je vends quelques une de mes créations parfumées, sur demande par mail à corinneladegustologie@gmail.com.

Les gelées de plantes aromatiques

Chaque saison, chaque cueillette de plantes aromatiques, je fabrique des gelées, qui me permettent dans ma cuisine, de créer de la texture parfumée, et aussi tout simplement l’associer avec un fromage de chèvre ou de brebis frais, et c’est simplement délicieux ……

DSC02048DSC02049DSC02052DSC02053DSC02055DSC02056DSC02057DSC02058

Retour du marché….

Pour créer une cuisine de qualité, le marché et le choix des produits est l’étape primordiale, enfin pour moi c’est essentiel, connaitre les producteurs et aller vers celles et ceux qui produisent les fruits de la Terre, et qui sont dans une démarche propre pour l’environnement me semble une voie à suivre, alors que le gouvernement actuel recule et va vers le lobbying, c’est à nous cheffes, chefs et consom’Acteurs de montrer la voie ……

Choisir en pleine conscience, votre nourriture, cela aide les producteurs et la planète,  à vous de choisir …….

DSC03281DSC03282DSC03283DSC03284DSC03285DSC03286DSC03288DSC03289DSC03290DSC03291DSC03295DSC03296DSC03297

 

Tomates en coulis….

La tomate, est en abondance en cette saison,  chez nous, dans le sud de la France, puisque nous avons des températures, avoisinant les 40 degrés, les tomates sont bien mûres et faire son coulis est très facile. Cela se conserve très bien toute l’année, dés lors, que je mets le coulis en  bocaux, cela évite d’acheter des sauces toute prêtes, avec des provenances douteuses, et pleines de pesticides….

Et franchement au niveau goût, c’est exceptionnel …..

DSC03209DSC03213DSC03215DSC03216

 

Le pain,

Faire son pain, avec ses mains, quelle sensation agréable, de toucher, les matières farine, eau ,sel, levain ou levure, et une transformation délicate, contrairement aux idées reçues, une pâte à pain se pétrit pas très longtemps, il y a une phase à obtenir et à laisser poser pour qu’elle lève doucement ……,

Aujourd’hui c’est un pain noir au charbon végétal, pour en faire des burgers originaux, pour un apéro mix, dans un concept store art et objets uniques de créateurs.

Le POC Marseille.

20292634_1471737766219460_8401112320357375574_n20294224_1471711716222065_4560301408422130790_n20246335_1471585926234644_9004244468185561227_nDSC03044DSC03023

 

 

L’épicerie Sensorielle

« L’épicerie sensorielle » embrasse donc la matérialisation de mes textures et de mes « matières à créer » comme, autrefois, les couleurs que le peintre fabriquait dans le secret de son atelier selon ses recettes propres! Elle se déploie comme se déploierait un prisme optique ou l’orgue d’un parfumeur, d’un « nez », sauf qu’elle est en mouvement, en renouvellement, constant. Car mon atelier à moi est grand ouvert, immense, ici et là, dedans dehors. Parce qu’il me faut des végétaux, il passe par l’offre des saisons, la cueillette en pleine nature de plantes sauvages, le marché local et biologique, mes rencontres avec les agriculteurs et leur récolte au jour le jour… Il se poursuit chez moi dans les gestes simples et familiers qu’accueille une cuisine, mon atelier à moi.

 

DSC00208DSC00206DSC00200DSC01911DSC00434DSC00435